• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) est un organisme sans but lucratif créé en 1996 par des citoyens engagés à transformer leur communauté. Il propose des pratiques et des politiques pour créer des villes écologiques, démocratiques et en santé. Notre mission, notre vision et nos valeurs font du CEUM un acteur incontournable de la transformation de l’espace public par et pour les citoyens.

Lucia Kowaluk décorée chevalière de l’Ordre national du Québec

Montréal, le 17 juin 2015 - Lucia Kowaluk, grande militante de la justice sociale et co-fondatrice du Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), s’est vue remettre le titre de chevalière de l’Ordre national du Québec par le premier ministre Philippe Couillard le 16 juin dernier. Madame Kowaluk se consacre depuis 50 ans à répondre aux enjeux urbains que sont le patrimoine bâti, le logement, l’itinérance et le vivre ensemble.

« Lorsque l’on côtoie Lucia Kowaluk, on est immédiatement inspiré par cette citoyenne engagée dans la transformation de son quartier, de la ville. Elle a une vision de l’écologie urbaine qui place la démocratie, les luttes sociales et l’humain au cœur de l’écosystème qu’est Montréal. Les répercussions de son engagement dépassent ses propres luttes, elles poussent d’autres citoyens à se réunir et à agir sur leur milieu de vie. », témoigne Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

L’héritage de Lucia Kowaluk comprend entre autres la Coopérative d’habitations de Milton-Parc, la plus vaste au Canada. Le CEUM a honoré sa co-fondatrice par la création de la Terrasse Lucia Kowaluk, un toit vert accessible, et la mise sur pied du Projet Lucia Kowaluk qui vise à financer des projets citoyens.

À propos du CEUM
Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Source

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Montréal, le 25 mai 2015 - Le Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) a le plaisir de recevoir Fred Kent, sommité en matière de revitalisation urbaine et président fondateur de l’organisme Project for Public Spaces, à Montréal. M. Kent donnera une conférence publique le 28 mai en soirée et participera à un atelier professionnel sur l’urbanisme participatif le 29 mai.

M. Kent, accompagné de Katty Madden, présentera le Placemaking, un mouvement émergent qui vise à réinventer les espaces publics en tant que cœur de chaque communauté dans les villes. Lors de la conférence, ils aborderont les 11 principes pour créer des places publiques pour la communauté. En atelier, ils parleront des bénéfices des places publics : de l’économie locale au tourisme, en passant par la santé publiqe.

Project for Public Spaces œuvre partout à travers le monde. À New York, l’organisme a entre autres travaillé sur le réaménagement de Times Square, du Bryant Park et du Rockefeller Center.

Fred Kent en conférence à Québec et à Montréal sur le Placemaking
Comment réinventer les espaces publics pour qu'ils deviennent le coeur de la communauté? C'est ce qu'abordera Fred Kent, président fondateur de Project for Public Space et un des plus grands penseurs de la croissance intelligente de la ville, lors d'une conférence publique à Québec le 27 mai et à Montréal le 28 mai. Les conférences seront accompagnées d'un cocktail de lancement de la toute dernière publication du CEUM : Aménager la ville avec et pour ses citoyens, Guide sur l'urbanisme participatif, qui sera remise à tous les participants.

Lancement d’un guide sur l’urbanisme participatif
La venue de M. Kent souligne le lancement de la toute dernière publication du CEUM : L’urbanisme participatif : aménager la ville avec et pour ses citoyens. Fruit de plusieurs années d’accompagnement dans la réalisation de quartiers verts, le CEUM livre ici une démarche éprouvée pour mener des projets avec la participation citoyenne.

Ces activités ont lieu dans le cadre des Journées de l’écologie urbaine, tenues en mai et juin 2015 par le CEUM. Détails et inscription au www.ecologieurbaine.net

À propos du CEUM
Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Pour être à l’avant-garde, prioriser les piétons en récupérant les deux voies dédiées au stationnement

Montréal, le 16 avril 2015 - Suite à la présentation des scénarios proposés par la Ville de Montréal pour le réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest, et sur la base des résultats des consultations publiques et des données publiées, l’Alliance pour un nouveau partage de la rue Sainte-Catherine propose un aménagement qui concorde à la fois avec la volonté populaire et avec les dynamiques commerciales. Pour être à l’avant-garde, le scénario final doit prioriser les piétons en récupérant les deux voies dédiées au stationnement.

L’Alliance propose un aménagement rassembleur

L’Alliance a déjà fait connaitre sa position sur le réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest en mettant à l’honneur les déplacements actifs et collectifs, et en éliminant la voiture privée (sauf véhicules de livraison). Nous croyons au potentiel attractif d’une rue réservée en priorité aux piétons, aux cyclistes et aux usagers du transport collectif qui constituent actuellement 80 % des déplacements de cette destination

Les scénarios présentés n’y répondent pas ou insuffisamment. L’Alliance considère que le scénario final retenu doit absolument éliminer les deux voies actuellement dédiées au stationnement sur la rue. C’est la seule façon de récupérer assez d’espace pour les milliers de marcheurs qui se bousculent sur d’étroits trottoirs. C’est aussi la seule façon d’avoir une largeur suffisante pour l’installation de mobiliers urbains de qualité et qui n’empiètent pas sur la zone de marche.

En conservant deux voies pour la circulation partagée entre automobiles, autobus et vélos, avec une vitesse limitée à 30km/h, on offre à tous les usagers de la rue le reste de l’espace pour marcher, regarder, socialiser, profiter de terrasses et d’animation et apprécier l’architecture. Selon l’Alliance, voilà le concept minimal incontournable pour rendre la rue sainte-Catherine Ouest encore plus unique et attractive.

Ce type d’aménagement, qui élimine tout stationnement sur la rue Sainte-Catherine, devrait se déployer au moins entre les rues Guy et De Bleury.

La proposition de l’Alliance répond aux demandes citoyennes de mettre le piéton au cœur de la rue et à celles des commerçants de maintenir et d’augmenter la vitalité économique de la rue. Nos organisations continueront pour leur part à souhaiter que les deux voies de circulation soient fermées régulièrement pour transformer la rue Sainte-Catherine en rue piétonne, ce qui dans 10 ans, risque d’être demandé par la communauté encore avec plus de vigueur.

À propos de l'Alliance pour un nouveau partage de la rue Sainte-Catherine
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, Vélo Québec et Vivre en ville s’unissent pour nourrir la démarche de consultation « Sainte-Catherine Ouest s’ouvre à vos idées » avec des propositions rassemblées sur un blogue ouvert au public et aux décideurs. En exprimant leur vision d’avenir pour Sainte-Catherine, les groupes espèrent une piétonisation audacieuse et visionnaire pour l’une des rues les plus emblématiques du dynamisme social et économique montréalais. Pour consulter le blogue de l'Alliance.

Une série d'évènements sur les enjeux urbains

Montréal, le 1er mai 2015 - Le Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) lance les Journées de l'écologie urbaine, une série d'activités sur les enjeux urbains, les solutions humaines et la ville durable. Inaugurées par les Promenades de Jane durant la première fin de semaine de mai, les Journées de l'écologie urbaine se poursuivent jusqu'au 6 juin, jour de la Fête des voisins. Citoyens, professionnels et décideurs y trouveront leur compte : la programmation est aussi variée que le sont les défis de la ville du 21e siècle.

« La ville est un écosystème construit par et pour l'humain. Lorsqu'on parle d'écologie urbaine, on parle autant des enjeux de démocratie, de lutte aux îlots de chaleur, de partage de l'espace public ou de participation citoyenne. Les Journées de l'écologie urbaine, c'est plusieurs occasions de se rassembler pour discuter de la ville d'aujourd'hui et de demain, en s'inspirant de ce qui se fait de mieux ici et ailleurs. Nous invitons donc tous les acteurs de notre écosystème à discuter, à oser et à célébrer » lance Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

Fred Kent en conférence à Québec et à Montréal sur le Placemaking
Comment réinventer les espaces publics pour qu'ils deviennent le coeur de la communauté? C'est ce qu'abordera Fred Kent, président fondateur de Project for Public Space et un des plus grands penseurs de la croissance intelligente de la ville, lors d'une conférence publique à Québec le 27 mai et à Montréal le 28 mai. Les conférences seront accompagnées d'un cocktail de lancement de la toute dernière publication du CEUM : Aménager la ville avec et pour ses citoyens, Guide sur l'urbanisme participatif, qui sera remise à tous les participants.

Un événement-hommage international
Les Promenades de Jane sont un événement-hommage organisé simultanément dans une centaine de villes à travers le monde, en l’honneur de Jane Jacobs, une auteure, militante et philosophe de l'architecture et de l'urbanisme. Jane Jacobs a valorisé l'expertise citoyenne dans les projets d'aménagement urbain et a jeté les bases du concept de villes à échelle humaine. Les Promenades de Jane incitent les citoyens à raconter des histoires sur leur quartier, explorer la ville et échanger avec leurs voisins

Programmation des Journées de l'écologie urbaine

  • 1er, 2, 3 mai : Promenades de Jane
  • 11 mai : Formation sur les plantes grimpantes
  • 14 mai : Déjeuner-causerie sur le budget participatif
  • 23 mai : Forum des artisans de la ville
  • 27 mai : Formation professionnelle Verdir les murs et les toits
  • 27 et 28 mai : Lancement du Guide sur l’urbanisme participatif et conférence de Fred Kent, Project for Public Spaces
  • 29 mai : Atelier professionnel sur l’urbanisme participatif
  • 1er juin : Atelier Repenser les quartiers pour les piétons et les cyclistes
  • 6 juin : Inauguration de la Ruelle no 13, projet gagnant de Transforme ta ville II, lors de la Fête des voisins

À propos du CEUM
Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

85 occasions de discuter la ville, quartier par quartier

Montréal, le 13 avril 2015 - Le printemps fait finalement son entrée au plus grand bonheur des Montréalais qui enfourchent leur vélo, envahissent les parcs et préparent leur jardin. Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) propose de marcher la ville entre citoyens en dévoilant la programmation des Promenades de Jane, qui auront lieu les 1, 2 et 3 mai prochains. Avec 85 promenades guidées dans une quinzaine d’arrondissements, les citoyens ont l’embarras du choix pour s’offrir une découverte de la ville.

« Qu’est-ce que les citoyens ont à nous dire sur leur quartier, sur leur ville? Les Promenades de Jane nous invitent s’approprier la ville et à partager ce qui la rend unique. C’est aussi l’occasion de relever les enjeux auxquels elle fait face et d’aborder les solutions les plus audacieuses, tout en faisant connaissance avec ses voisins. » explique Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

Les Promenades de Jane sont guidées par des citoyens, des élus ou des organismes bénévoles et passionnés, elles sont gratuites et ouvertes à tous. La programmation complète se trouve au www.ecologieurbaine.net.

Un événement-hommage international
Les Promenades de Jane sont un événement-hommage organisé simultanément dans une centaine de villes à travers le monde, en l’honneur de Jane Jacobs, une auteure, militante et philosophe de l'architecture et de l'urbanisme. Jane Jacobs a valorisé l'expertise citoyenne dans les projets d'aménagement urbain et a jeté les bases du concept de villes à échelle humaine. Les Promenades de Jane incitent les citoyens à raconter des histoires sur leur quartier, explorer la ville et échanger avec leurs voisins

Quelques exemples de Promenades de Jane à Montréal

  • Sur les traces de la Bourgogne
  • La Petite-Italie en dix temps
  • Haunted Mcgill
  • Building a neighbourhood – Scavenger Hunt in Ville Emard
  • Saint-Michel : passé, présent... avenir?

À propos du CEUM
Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Restez en contact

Abonnez-vous à l'infolettre :

Suivez-nous: