• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) est un organisme sans but lucratif créé en 1996 par des citoyens engagés à transformer leur communauté. Il propose des pratiques et des politiques pour créer des villes écologiques, démocratiques et en santé. Notre mission, notre vision et nos valeurs font du CEUM un acteur incontournable de la transformation de l’espace public par et pour les citoyens.

Montréal, le 10 février 2015 Les citoyens de Montréal, Laval et Longueuil sont invités à devenir des artisans de la transformation des villes. Ils ont jusqu’au 15 février pour proposer une idée dans le cadre de Transforme ta ville II, un appel de projet lancé par le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM). Les projets retenus se verront offrir un coup de pouce financier jusqu’à hauteur de 500 $ pour que le rêve se concrétise dans l’espace public.

Un jury décernera des Grands prix à trois projets qui ont une portée à long terme. Le public sera aussi appelé à voter pour un projet Coup de cœur parmi les projets retenus.

Composition du jury :

  • Mélissa Mongiat, Daily tous les jours, présidente
  • Diane DeCourcy, Ville de Montréal, bureau Je vois Montréal
  • Mathieu Drapeau, Association du design urbain du Québec
  • Bernard Vallée, Montréal Explorations
  • Francine Verrier, École de technologie supérieure de Montréal

Partout, des gens se regroupent pour améliorer et s’approprier leur milieu de vie. Transforme ta ville II favorise l’émergence d’idées innovantes, collées aux besoins des citoyens. Mélissa Mongiat, co-fondatrice du studio Daily tous les jours qui a créé 21 balançoires dans le Quartier des spectacles et présidente du jury, est consciente de l'importance de ce type d'intervention. «Tout part d'une idée qui change l'expérience d'un lieu, les émotions vécues. Je souhaiterais que des projets liés au bien-être soient réalisés sur l'ensemble du territoire.»

Lors de la première édition de Transforme ta ville, en 2014, 27 projets ont contribué à rendre des quartiers plus durables, plus résilients et plus humains. « Pour ce deuxième appel, nous espérons recevoir des propositions audacieuses qui permettent d’animer les villes nordiques, ajoute Véronique Fournier, directrice générale du CEUM. L’initiative citoyenne est le moteur du changement que l’on souhaite voir dans nos villes. Elle influence les pratiques, mais aussi les politiques publiques. »

À propos de Transforme ta ville
Transforme ta ville est un appel aux citoyens à réaliser des interventions dans l’espace public. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet pancanadien Des villes pour tous en partenariat avec la fondation de la famille J.W. McConnell. Le CEUM y agit à titre de commissaire Espace citoyen. Pour déposer un projet. À propos du CEUM

Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Des ambitions timides pour l’agglomération

Montréal, le 23 janvier 2015 – Le Schéma d’aménagement et de développement présenté par le maire de Montréal le 22 janvier révèle une vision bonifiée qui manque toutefois d’audace. Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) reconnaît une volonté d’aller plus loin, principalement en ce qui a trait aux transports actifs, aux logements sociaux et aux espaces verts, mais déplore l’absence de cibles et le peu d’interventions concrètes.

Les ambitions timides de Montréal contrastent avec la nécessité d’agir sur les enjeux des changements climatiques à l’échelle des villes. Si le schéma vise à accroître significativement la part modale des transports collectifs, son objectif d’atteindre 37 % d’ici 2021 est plus que modeste. L’enquête Origine-Destination 2013 de l’Agence métropolitaine de transport, dévoilée elle aussi le 22 janvier, indique que cette part est déjà de 35 % sur l'île de Montréal. Pendant ce temps, le nombre de déplacements en automobile augmente et les projets routiers continuent d’avoir la part belle dans le développement de l’agglomération.

« Les orientations du schéma doivent se refléter par des actions qui suscitent des changements de comportement durables. Cela passe par des cibles et des échéanciers, ainsi que par des mécanismes de suivi et de reddition de compte à la population » soutient Véronique Fournier, directrice générale du CEUM. Elle donne l’exemple de l’apaisement de la circulation et du renforcement de la place du piéton et du cycliste dans l’espace public, des orientations essentielles, mais dont les intentions de mise en œuvre ne sont pas précisées dans le schéma.

Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Montréal, le 10 novembre 2014 – Dans le cadre des 1res Journées du design actif, David Burney, du Center for Active Design de New York, sera de passage à Montréal les 13 et 14 novembre pour rencontrer les acteurs de l’aménagement urbain et de l’environnement bâti.

L’évènement, organisé par la Table intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie (TIR) - Montréal physiquement active, permettront tant aux professionnels de tous horizons qu’au grand public de s’inspirer de l’expérience new yorkaise de design actif. De l’implantation d’un Centre de design actif au changement des politiques locales, en passant par les initiatives pour faire marcher, pédaler, bref bouger la ville, M. Burney partagera défis, solutions et bénéfices économiques lors d’une conférence publique et de rencontres professionnelles.

« La création du Center for Active Design a permis d’intégrer concrètement les enjeux de santé dans l’architecture et l’aménagement à New York. Nous souhaitons tirer profit de la visite de M. Burney pour intégrer le design actif dans les projets à venir à Montréal et voir cette approche comme un investissement à long terme. », explique Sylvain Lefebvre, professeur au département de géographie de l’UQÀM.

Programme des Journées du design actif

Le design actif : plein feux sur New York
Jeudi 13 novembre, 17 h 00 à 19 h 30
Amphithéâtre 1120, Faculté de l’aménagement, Université de Montréal
2940, ch. De la Côte-Ste-Catherine, Montréal
Conférence publique gratuite sur inscription, places limitées
mtlphysiquementactive.ca

Mise en œuvre du design actif à Montréal : les leçons de New York
Vendredi 14 novembre, 12 h à 16 h – activité professionnelle sur invitation
Maison du développement durable, 50 rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal

À propos de David Burney

M. Burney est président du conseil d’administration du Center for Active Design de New York, professeur au Pratt Graduate Center for Planning and the Environment et ancien commissaire du département de design et construction de la Ville de New York.

À propos de la TIR

La Table intersectorielle régionale (TIR) sur les saines habitudes de vie – Région de Montréal est formée de nombreux partenaires des divers milieux concernés. La TIR coordonne le déploiement de deux initiatives de mobilisation majeures en émergence : Montréal physiquement active et le Système alimentaire montréalais.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Montréal, le 18 janvier 2015 – Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) applaudit l’annonce, faite aujourd’hui par la Ville de Montréal, du financement de cinq projets de rues piétonnes ou partagées. Il félicite aussi les arrondissements qui ont soumis des projets audacieux de transformation de l’espace public. Le Programme d’implantation de rues piétonnes ou partagées est un grand pas vers une ville qui marche, un changement emballant pour des quartiers plus humains.

« La participation de plus de la moitié des arrondissements montréalais à ce premier appel de projets démontre la forte demande citoyenne pour des actions en faveur d’une ville vivante et animée. Nous ne pouvons que saluer des initiatives qui placent le piéton au cœur de la ville, qui impliquent la population locale et qui s’inspirent des meilleures pratiques », déclare Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

Le CEUM salue l’approche progressive de la Ville de Montréal, qui mise d’abord sur des projets pilotes et des mesures temporaires. Cela permettra de raffiner les aménagements en fonction de l’appréciation des usagers, avant d’en faire des installations permanentes. La Ville et les arrondissements s’assurent ainsi que les projets répondront vraiment aux aspirations des citoyens.

Avec ce programme, la métropole réunit les ingrédients pour faire de la rue bien plus qu’un lieu de transit. Elle devient un réel espace public à occuper et à animer avec les citoyens et possède un immense potentiel pour rendre les transports actifs conviviaux. Ces objectifs devraient guider l’ambitieux chantier de la rue Sainte-Catherine Ouest, une vitrine toute désignée pour le virage que prend Montréal, celui d’une ville à échelle humaine.

À propos du CEUM

Le CEUM développe et propose des pratiques et des politiques urbaines pour contribuer à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé. www.ecologieurbaine.net.Le CEUM a publié le guide Pour une ville qui marche en 2014.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Montréal, le 12 novembre 2014 – Le conseil d’administration (CA) du Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) est fier d’annoncer l’arrivée en poste de madame Véronique Fournier. Elle sera à la tête de l’organisation dès le 17 novembre au poste de directrice générale.

« Le CEUM est une organisation en pleine mutation, mature, dynamique avec des projets stimulants et une approche innovante. Nous cherchions une personne motivée par la réussite organisationnelle qui saurait maintenir l'équilibre entre l'innovation et la qualité des projets réalisés par le CEUM », mentionne Raquel Peñalosa, Présidente du CA. « Les compétences et les qualités de Mme Fournier sont en parfaite adéquation avec nos besoins », ajoute-t-elle.

« C’est avec enthousiasme que je me joins à la grande équipe du CEUM, une organisation stimulante qui non seulement propose une ville à échelle humaine mais travaille à le faire avec et par les citoyens. Les citoyens souhaitent s’impliquer au devenir de leur milieu vie, tout en osant proposer des avenues innovantes pour transformer leur ville de manière durable et démocratique avec l’ensemble des acteurs. Entreprendre le défi de la direction générale, c’est poursuivre l’engagement de mieux vivre la ville, et de faire en sorte que le CEUM y tienne un rôle actif et inspirant », déclare Véronique Fournier, nouvelle directrice générale du CEUM.

Madame Fournier détient une solide expérience en matière de projets d’innovation sociale, en politique municipale et en développement économique local. Ses compétences en développement urbain, en gestion et en participation citoyenne seront mises au service d’une vision durable de la ville et d’une organisation innovante.

Le Centre d'écologie urbaine de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.

- 30 -

Renseignements

Geneviève Rajotte Sauriol, conseillère aux communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227 / 514 715-5898

Restez en contact

Abonnez-vous à l'infolettre :

Suivez-nous: