Place publique

Place publique est un lieu d'échange pour que s'exprime l'intelligence des villes et de ses citoyens d'ici et d'ailleurs. À vous d'occuper cet espace d'idées, de débats et d'inspirations.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles publiés sur le site.

Changements climatiques, villes et santé : défis et solutions

Publié par le dans Aménagement et urbanisme

Alors que toutes les antennes sont tournées vers Paris pour la 21e Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), l’heure n’est plus aux constats, mais aux solutions. Il est aujourd’hui incontestable que les changements climatiques ne sont plus un enjeu à traiter en silo. D’autant plus que leurs conséquences, elles, ne se limitent pas à la dégradation de l’environnement. Les impacts sont bien réels sur l’économie, la sécurité et la santé des populations. 

On ne le répétera jamais assez, les villes sont au cœur du problème et ont un rôle primordial à jouer dans les solutions. Grandes émettrices de gaz à effet de serre (GES), elles doivent s’engager, poursuivre, redoubler d’effort dans la lutte et l’adaptation au défi le plus important du XXIe siècle. Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) presse les villes du Québec et du Canada de s’attaquer de front aux changements climatiques et, par le fait-même, créer des milieux de vie à échelle humaine.

Le transport, nerf de la guerre

Au Canada, le secteur du transport est le plus grand émetteur de GES, avec 26 % des émissions. Les Montréalais en sont bien conscients, puisque le transport a été le thème le plus populaire de la consultation sur la réduction de la dépendance aux énergies fossiles.

Si l’électrification des transports est une avenue dans laquelle le Québec veut et doit s’engager, les villes ont aussi et d’abord à réduire l’usage de l’auto-solo. Cela passe inévitablement par un réseau de transport collectif efficace qui reçoit un financement adéquat, et par une augmentation de la part modale des transports actifs, comme la marche et le vélo. L'urbanisation étalée effrénée peut faire place à un aménagement raisonné du territoire pour des milieux de vie complets (compacts, denses, mixte, avec une diversité de services de proximité).

Des pressions sur la ville et sur ses citoyens

Les pressions des changements climatiques sur les infrastructures des villes vont en augmentant :

  • Hausse des précipitations causant des débordements du réseau d’égouts
  • Augmentation de l’effet d’îlot de chaleur urbain dans les zones minéralisées
  • Phénomènes météorologique intenses provoquant des mouvements du sol, avec des impacts sur le cadre bâti, et des glissements de terrains 


Et ont des impacts directs sur la santé et la sécurité publiques :

  • Plus d’épisodes de chaleur accablante
  • Mauvaise qualité de l’air
  • Difficulté d’approvisionnement en eau potable
  • Hausse des inondations
  • Introduction ou propagation de maladies

Les solutions passent par des villes à échelles humaines

Pour le CEUM, l’urbanisme participatif est l’approche toute indiquée pour aménager la ville en faveur des transports actifs en s’assurant de répondre aux besoins des citoyens et de les impliquer dans ce virage. Par le projet Réseau Quartiers verts, le CEUM et ses partenaires Sustainable Calgary Society et le Toronto Centre for Active Transportation utilisent l’urbanisme participatif pour accompagner 12 communautés au Canada dans l’aménagement de quartiers verts, au profit du climat et de la santé. Le partage de connaissances et l’expérimentation ajoutent à ce projet qui a pour but de modifier les pratiques et les politiques publiques.

C’est ainsi que nous nous inspirons des villes les plus vertes et que nous partagerons le succès de cette démarche sur Place publique afin que des initiatives locales aient une résonance globale. Car si les changements climatiques constituent une crise planétaire, les citoyens, les décideurs et les professionnels des villes doivent œuvrer tous ensemble, à différentes échelles, pour bâtir des communauté résilientes.

Quelques outils pour aller plus loin


Sources 

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 22 mai 2018

Restez en contact

Abonnez-vous à l'infolettre :

Suivez-nous: