Place publique

Place publique est un lieu d'échange pour que s'exprime l'intelligence des villes et de ses citoyens d'ici et d'ailleurs. À vous d'occuper cet espace d'idées, de débats et d'inspirations.

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles publiés sur le site.

La sécurité des piétons aux intersections : la SAAQ y va d'une campagne choc

Publié par le dans Transports actifs

«En 2013, 55 % des piétons impliqués dans un accident ont été blessés ou tués à une intersection.» C'est ce qu'on peut lire dans le communiqué de presse du lancement de la campagne de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), qui mise sur des publicités sans détour.

L'an dernier, le CEUM avait réagi à la campagne de la SAAQ qui donnait la responsabilité aux victimes, les piétons, d'être visibles aux intersections. Le CEUM recommandait plutôt une campagne de sensibilisation axée sur le respect de la vulnérabilité des piétons. On peut dire que pour ce qui est d'illustrer la vulnérabilité, la SAAQ y est allée au pied de la lettre. 

À Québec, un cercueil circule aux intersections les plus achalandées. On peut y lire Contre une auto, un piéton n'a aucune chance. Faites attention. Le message est clair. Mais à qui s'adresse-t-il? Le Service de police de la Ville de Québec, qui collabore avec la SAAQ dans le cadre de la campagne, avertit les piétons que «les policiers les auront à l'oeil».

Dans cette publicité télé, on vise une fois de plus le piéton. C'est à lui d'assurer sa sécurité en traversant aux intersections selon les règles. 

Le hic, c'est que les indications ne sont pas toujours claires. À Montréal, plusieurs intersections ne sont pas sécurisées et adaptées à tous les usagers. En 2011, 12 des 18 piétons tués étaient âgés de 65 ans et plus. Le temps de traverse n'est pas le même pour un adulte en santé que pour un enfant ou une personne à mobilité réduite. L'absence de feu de circulation près d'une école, la limite de vitesse élevée et le bruit peuvent rendre une intersection dangereuse.

pietons_vulnerables_vitesse.jpg

(Source : atelier Repenser les quartiers pour les cyclistes et les piétons)
 

Le CEUM rappelle l'importance d'aménager des intersections sécuritaires afin de réduire le nombre d'accidents impliquant les piétons. La présente révision du Code de la sécurité routière est l'occasion d'aménager la ville pour les plus vulnérables. Voici un rappel des mesures proposées l'an dernier :

  • réduire la vitesse des véhicules (ralentisseurs, bandes rugueuses et chicanes) et à améliorer l’éclairage de la chaussée;
  • créer des zones piétonnes dans les centres-villes avec des restrictions d’accès pour les véhicules;
  • améliorer la conception des routes à forte circulation;
  • respecter la réglementation qui stipule que nul ne peut immobiliser un véhiculer routier dans une intersection, sur un passage pour piétons clairement identifié et sur un passage à niveau à moins de 5 mètres de ceux-ci;
  • respecter les lois existantes pour limiter la vitesse, la consommation d’alcool par les conducteurs, l’interdiction du téléphone portable au volant et d’autres pratiques qui détournent l’attention lors de la conduite et rendent les usagers autour plus vulnérables.

Et vous, que pensez-vous des nouvelles publicités de la SAAQ?

Source de l'image de couverture

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité mercredi, 18 octobre 2017

Restez en contact

Abonnez-vous à l'infolettre :

Suivez-nous: