Culti-vert est un projet de verdissement d’une section du toit du Palais des congrès de Montréal. Le CEUM a collaboré à l’élaboration du concept initial et à sa mise en œuvre. Il a contribué au rayonnement du projet et encouragé l’utilisation de sa plateforme de démonstration et d’éducation.

Problème

La concentration des surfaces minéralisées produit des îlots de chaleur urbains. Cela favorise l’arrivée d’épisodes de smog et de chaleur accablante. Les voies de circulation, les stationnements, les toits et les murs de la ville sont responsables de ce phénomène. La superficie du toit du Palais des congrès de Montréal représente 32 000 m2; un îlot de chaleur de taille.

Approche

  • L’utilisation de technologies variées;
  • La création d’un partenariat avec trois restaurateurs pour la récolte du potager urbain (Capital Traiteur, Crudessence, Hôtel InterContinental).

Solutions

  • Un toit vert de type extensif, sans irrigation;
  • La division de la superficie en cinq parcelles de 300 p2 utilisant une technologie différente;
  • Le recours à un éventail de manufacturiers : Soprema, Hydrotech, LiveRoof, Xeroflor et ZinCo;
  • L’utilisation d’une variété de plantes, notamment sédums et graminées.

Résultats

  • Une superficie de 139 m2 aménagée en cinq zones de toits verts afin d’illustrer cinq technologies différentes (Hydrotech, LiveRoof, Soprema, Xeroflor, ZinCo);
  • Une superficie de 360 m2 aménagée pour un toit-jardin potager de 450 bacs d’agriculture urbaine de type Alternatives, BIOTOP et Smart Pots;
  • La récolte de 650 kg de produits frais la première année du projet;
  • Une partie aménagée avec onze arches de plantes grimpantes;
  • Un cabanon fabriqué entièrement de matériaux recyclés;
  • Un projet de démonstration convaincant pour les gestionnaires d’immeubles privés et institutionnels.

Woonerf Saint-Pierre : le CEUM a participé à l’élaboration d’un concept de rue conviviale hollandais dans une ruelle de l’arrondissement du Sud-Ouest.

Problème/enjeu

Une zone asphaltée de 600 mètres utilisée pour le stationnement des véhicules des résidents.

Approche

Un projet qui change la vie avec la consultation des populations concernées par le projet de verdissement.

Solutions

Deux soirées de consultation citoyenne : la première, pour informer les citoyens du projet à venir et connaître leurs appréhensions et leurs besoins; la seconde, pour donner l’occasion aux citoyens de commenter les options d’aménagement et d’identifier leur préférence.

Résultats

  • Des citoyens mobilisés;
  • 2000 arbustes plantés;
  • Métamorphose d’une ruelle asphaltée en un milieu verdoyant et vivant pour les résidents;
  • Création d’un véritable îlot de fraîcheur urbain.

Vert chez nous est un projet de verdissement participatif aux habitations à loyer modique de l’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL). Le projet comprend des interventions techniques de verdissement pour créer des îlots de fraîcheur et des espaces pour pratiquer l’agriculture urbaine.


Interventions techniques

  • Bord-de-l’eau Châteauguay
  • 620 Nobert (Jardin collectif et stationnement écologique)
  • 1410 Nobert
  • 1421 Beauregard
  • 1501 Lavallée
  • 2870 Mazenod
  • 3600 Rocheleau

Problème/enjeu

Les îlots de chaleur sont néfastes pour l’environnement et la santé des individus. Le verdissement d’espaces asphaltés ou bétonnés en atténue les effets et embellit les milieux de vie. Il permet aussi, dans une certaine mesure, de réduire l’isolement, l’exclusion sociale et les tensions entre résidents.

Approche

Le verdissement participatif en 5 étapes :

Projet #3 Impliquer et conculter les résidents en cinq étapes

Solutions

  • Créer des îlots de fraîcheur dans les HLM de Longueuil;
  • Faire participer les familles et les résidents à l’amélioration de leur milieu de vie;
  • Créer un sentiment de fierté et d’appartenance, de même que développer des réseaux d’entraide et un bon voisinage.

Résultats

  • Neuf ateliers participatifs au cours desquels 289 résidents ont pu discuter d’îlots de chaleur, de verdissement et d’aménagement de leur milieu de vie;
  • Plus de 1 000 végétaux plantés (122 arbres, 525 arbustes, 244 vivaces, 57 grimpantes);
  • Un jardin communautaire et 12 petits jardinets pour l’agriculture urbaine;
  • Un stationnement écologique accompagné d’un bassin de biorétention;
  • L’installation de mobilier urbain pour les locataires : pergola, table à pique-nique, bancs, jeux pour enfants fabriqués à partir de matériaux recyclés, barils de récupération de l’eau de pluie, cabanon pour jardinage, tonnelle, etc.

Réseau Quartiers verts est un partenariat entre le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), le Toronto Centre for Active Transportation (TCAT) et Sustainable Calgary Society (SCS). Ces organisations s’inspirent de l’approche des Quartiers verts, actifs et en santé (QVAS). Une démarche déployée avec succès dans quatre quartiers montréalais et créée à partir des meilleures pratiques d’urbanisme participatif observées à travers le monde.

Problème/enjeu

Un Quartier vert, c’est la collectivité qui le fait naître. Motivée par la recherche d’une qualité de vie en milieu urbain, elle stimule la communication entre les membres de la communauté et développe le sens de l’appartenance des citoyens à leur milieu de vie.

Approche

Les partenaires du projet travaillent avec 12 communautés (organisations ou autres) sélectionnées selon certains critères, Ces communautés québécoises, ontariennes et albertaines agiront comme levier pour que les meilleures pratiques en matière d’urbanisme participatif et d’aménagements favorables aux piétons et aux cyclistes se multiplient, à l’échelle canadienne.

Solutions

  • Promouvoir les meilleures pratiques en matière d’urbanisme participatif;
  • Identifier et promouvoir des aménagements de quartiers favorables aux déplacements des piétons et des cyclistes;
  • Influencer les pratiques et les normes professionnelles en matière d’aménagement et de développement urbain;
  • Développer l’expertise dans les secteurs de l’aménagement et du développement urbain avec une communauté de pratique pancanadienne.

Résultats

La multiplications de quartier qui mettrons à l’honneur l’utilisation active de l’espace public et son partage par tous les utilisateurs, ce qui inclut les voies de circulation et les parcs.

Projet #2 avant après

La Ville en vert, c’est une dizaine de projets de verdissement participatif réalisés avec des résidents d’habitations à loyer modique de l’île de Montréal et les employés de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM). C’est aussi des interventions techniques pour embellir et rafraîchir un milieu de vie bétonné ou asphalté.

L’ensemble des sites verdis

Interventions de verdissement participatif

Interventions techniques
Habitations Des Obelats I et III
Habitations Émilien Gagnon
Habitations Gérard Poitras
Habitations Jardins Angevins
Habitations Manoir Gouin
Habitations Mont-Royal
Habitations Saint-André

Problème/enjeu

Les îlots de chaleur sont néfastes pour l’environnement et la santé des individus. Pour atténuer leurs effets, on a embelli les lieux de vie par le verdissement d’espaces asphaltés ou bétonnés.

Approche

Les résidents ont été impliqués et consultés au cours des différentes étapes du projet de verdissement qui change la vie. Le projet a été baptisé ainsi par une résidente de l’OMHM. Selon son expérience, le projet n’a pas qu’amélioré son lieu de résidence, il a aussi transformé sa vie.

Projet #2 Impliquer et consulter les résidents en cinq étapes

Solutions

  • Produire un recueil de fiches techniques pour regrouper les meilleures pratiques et les partager avec les professionnels de l’OMHM;
  • Organiser des ateliers de travail avec les professionnels;
  • Miser sur la participation des locataires dans la prise de décision et dans le design des aménagements.

Résultats

La Ville en vert, c’est des kilomètres carrés de fraîcheur et c’est aussi :

  • 1 452 m2 d’asphalte et quatre stationnements enlevés;
  • 6 477 m2 d’espaces aménagés ou verdis;
  • 75 m2 de toits verts et de stationnements perméables installés;
  • 2 588 variétés de végétaux plantés;
  • 181 bacs donnés pour l’agriculture urbaine.

Stay in touch