Communiqué de presse 2019

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

 

Nos quartiers en santé, parlons-en!
Lancement d’un mouvement pour des communautés canadiennes en santé


Montréal, le 3 juillet 2019 – Le Réseau Quartiers verts (RVQ) lance Nos quartiers en santé, parlons-en! un mouvement non partisan pour parler d’un accès équitable à des environnements favorables à la santé dans toutes les communautés canadiennes! Cette initiative offre un outil disponible gratuitement en ligne afin de soutenir les Canadiens qui souhaitent entretenir un dialogue avec leurs élus et candidats dans le cadre de débats électoraux ou toutes autres conversations publiques pour sensibiliser les citoyens et les décideurs au sujet.

Pourquoi parler d’environnements favorables à la santé ?
La santé des Canadiens est influencée par le milieu dans lequel ils vivent. Adapter l’environnement bâti permet de répondre, en partie, aux problèmes liés au manque d’activité physique et a un impact bénéfique sur les maladies chroniques comme le diabète et l’obésité.

Le gouvernement fédéral intervient de plus en plus dans le développement et le financement d’équipements et d’infrastructures dans les communautés du pays. La campagne électorale est donc un moment clé pour discuter du développement de nos quartiers. Comment s’assurer que les investissements faits par le gouvernement fédéral dans les communautés canadiennes sont favorables à la santé? Sur quels chiffres s’appuyer? Comment amener ces questions dans les débats électoraux ?

L’outil Nos quartiers en santé, parlons-en! comprend quatre fiches d’information qui présentent une recension synthétique de données fiables et probantes sur la santé, l’économie, l’équité et l’environnement. Il propose aussi des idées de questions ciblées et des exemples de politiques inspirantes, d’un océan à l’autre. De quoi alimenter les prochains débats électoraux et ateliers sur le thème des politiques urbaines!

Développé à partir des recherches réalisées et des leçons apprises à travers les initiatives de codesign dans 16 communautés canadiennes, cet outil s’ajoute aux nombreux autres déjà disponibles sur le portail de référence UrbanismeParticipatif.ca.

 

À propos du Réseau Quartiers verts
Depuis 2009, le Réseau Quartiers verts travaille pour développer, diriger, améliorer et partager des approches novatrices qui permettent de concevoir collectivement des quartiers verts, actifs et en santé. L’initiative est portée conjointement par le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), The Centre for Active Transportation (TCAT) et Sustainable Calgary (SC) et est possible grâce à la contribution financière de l'Agence de la santé publique du Canada.

 

- 30 -

 

Source : 

Susie Larrivée, chargée de projets – communications
Centre d’écologie urbaine de Montréal
514 282-8378, poste 227
communications@ecologieurbaine.net

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

LE  CENTRE D’ÉCOLOGIE URBAINE DE MONTRÉAL LANCE UNE BOÎTE À OUTILS EN LIGNE
POUR ÉTUDIER L’ESPACE PUBLIC

Montréal, le 13 juin 2019 – Dans la foulée de la parution du livre La vie dans l’espace public. Comment l’étudier (J. Gehl et B. Svarre), le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) dévoile aujourd’hui la boîte à outils Étudier la vie dans l’espace public afin de contribuer à l’édification de villes à échelle humaine par une connaissance fine de l’utilisation des lieux publics. Ce sont 7 outils simples d’utilisation qui s’adressent autant aux experts de l’aménagement qu’aux citoyens engagés, offerts gratuitement en ligne, qui permettent d’observer et de documenter l’activité sociale qui se déroule dans les espaces publics. Le lancement aura lieu ce soir dans le cadre de la conférence 100 degrés « Rendre visible l’humain dans les milieux urbains » avec Geoff Dyck et organisée en collaboration avec Sid Lee Architecture, dès 17h.

Développés par le Gehl Institute et traduits et adaptés par le CEUM, ces outils novateurs de qualification des espaces publics apparaissent comme des éléments incontournables d’une démarche de transformation de la ville. Ils permettent de rendre compte de la façon dont sont utilisés ces espaces partagés en répondant à des questions simples telles que : qui sont les gens qui utilisent ce lieu? Où marchent-ils ? À quel moment de la journée le lieu est-il le plus fréquenté? Les résultats qui en découlent soutiennent les décideurs, les professionnels et différents acteurs sociaux dans l’élaboration de politiques publiques, de plans d’aménagement, de programmes d’animation, etc.

« Les espaces publics jouent un rôle important dans le devenir des villes. Le CEUM s’inspire des pratiques de Jan Gehl depuis plusieurs années et nous sommes heureux d’offrir aujourd’hui aux francophones des moyens d’agir pour créer des milieux de vie de qualité, orientés sur les besoins des citoyens qui les animent », affirme Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

À titre d’exemple, entre 2007 et 2008, le département des transports de la Ville de New York a réalisé une étude de l’espace public qui a mené à différents résultats, dont la création de 63 nouvelles plazas dans des milieux défavorisés. En 2015, une étude d’impact a permis de constater que des gens de différents niveaux socio-économiques utilisaient les nouveaux espaces et 62 % des usagers affirmaient aller plus souvent dehors et faire plus d’activité physique.

Les 7 outils ainsi qu’un guide complet d’utilisation sont disponibles sur la nouvelle plateforme web : lesespacespublics.ca. Cette initiative est rendue possible grâce à la collaboration du Gehl Institute et le soutien de la Fondation McConnell.

 

- 30 -

 

À propos du Centre d’écologie urbaine de Montréal
Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et de proposer des pratiques et des politiques urbaines contribuant à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé. Depuis plus de 20 ans, le CEUM a permis à des milliers de citoyens, organisations et décideurs de participer activement aux projets d’aménagement de leurs quartiers et aux enjeux urbains.

Facebook CEUM / Twitter / LinkedIn


Source et demande d’entrevue:
Susie Larrivée, chargée de projets - communications
communications@ecologieurbaine.net / T. 514 282-8378, poste 227